Bégard * Le Yaudet

Index
Côtes-d'Armor
Index Géo

Carte: IGN Verte 14 St-Brieuc-Morlaix, Guide Gallimard Côtes d‘Armor

Distance : 67 Km
Roulé en : Mai 2000
Caractéristiques : Quelque peu vallonné.
Hôtel : Ar Vro
Résumé : Nombreuses friandises culturelles sur ce trajet vers la côte.

Description :

Il pleut!Et il en fut ainsi presque toute la journée.
Evidemment, je pourrais aller directement vers Lannion (24 Km), y passer la journée et rouler en fin d'après-midi vers l'hôtel...

Mais pourquoi?

Biskoazh glav n'eus graet na vefe bet tavet!
Il n'y a jamais eu de pluie qui n'ait cessé!

(Proverbe breton...)

Christ sur le mur
Une bonne rasade d'huile pour la chaine et c'est parti!
D32 direction
Plouaret. La route longe l'église de Botlézan, certes fermée, mais combien étrange ce Christ crucifié sur le mur!
Encore plus poignant dans sa détresse par ce temps triste.

A St Sylvestre à droite dans la D311 vers Le Loc
et sa chapelle puis Pluzunet.

C'est ici que vécu Marc'harit Fulup, née en 1837 et fille d'un tailleur. Elle allait en pélerinage "sur commande" et bien que sans formation scolaire, elle mémorisa une multitude de chansons et contes, une vraie mine d'or pour François-Marie Luzel, le conteur, Anatole Le Braz, et Charles Le Goffic, écrivains bretons réputés. Sur sa tombe l'épitaphe: "Eun dra hepken em ues graet em buhez: kana."(Je n'ai fait qu'une seule chose dans ma vie: Chanter).

Un groupe de gens du voyage se prépare au départ, j'attire leur attention sur un cric qui risque d'être oublié, nous nous consolons mutuellement du mauvais temps.

D33, à droite dans la D32 vers Le Vieux-Marché. Ici aussi, des enfants célèbres: François-Marie Luzel, toujours en quête de vieux contes et vieilles légendes bretonnes, et la poétesse Anjela Duval.
Continuer vers Plouaret.

Aujourd'hui marché devant l'église, toutes les conversations évoquent le mauvais temps, ce qui n'empêche pas d'en rire.

L'église du XVIième est certainement intéressante, mais malheureusement... fermée!

Mais sur le côté méridional une très ancienne sculpture, cavalier et anguipède, datant vraisemblablement de l' époque gallo-romaine.
Anguipède

Prendre la D11 direction Lannion, dériver rapidement sur la droite et passer par Maudez et Kerdoualen vers Les Sept Saints.

Les Sept Saints
Les sept Saints fondateurs bretons? Ou bien les sept dormeurs d'Ephèse?

Louis Massignon,
orientaliste renommé, organisa ici en 1954 un pélerinage commun pour Chrétiens et Musulmans comme symbole du rapprochement des deux cultures.

La chapelle a été bâtie sur le
Dolmen Stiffel encore visible dans la crypte. Vieilles statues: les Sept-Saints, une pietà, un Breton en prière.

La clé se trouve dans la
Crêperietoute proche. Un peu plus bas, une fontaine sacrée sous une pierre ressemblant à un dolmen.

J'avais prévu de pique-niquer n'importe où, mais cela sent déjà si bon dans la crêperie... Joyeuse conversation avec la patronne qui m'indique une revue intéressante sur les sites des Côtes d'Armor. La factrice arrive et s'offre la pause-galette. Elle fait maintenant sa tournée en voiture, autrefois c'était à vélo, nous discutons entre "collègues"... Elle raconte que, grâce au vélo, elle s'était beaucoup plus vite remise de sa césarienne que les autres mères.

Revenir sur la D11, à La Lande à droite dans la 31b. La route descend dans la vallée du Léguer, sur l'autre rive se dresse le puissant Château de Tonquédec. Par ce temps humide, je préfère renoncer à la descente, mes freins doivent être réajustés et qui sait si le château est ouvert. Un coup d'oeil d'en haut devra suffire aujourd'hui.

En diagonale pour revenir sur la D11 et voilà l'embranchement vers la Chapelle de Kerfons...

La route descend aussi dans la vallée et en ce jour de semaine pluvieux, la chapelle est certainement fermée... La clé serait à la mairie...
mais je suis incorrigible et tente ma chance...
La fortune sourit aux audacieux!
Un groupe de randonneurs, frustrés par le temps, s'y est fait conduire en voiture!
Qui sait si la chapelle aurait été ouverte s'il avait fait beau!
Enclos
Jubé (Montage: Johannes)
Ange du jubé
Magnifique le jubé (fin du XVième siècle).
Et les statues, vitraux, St Yves entre le Riche et le Pauvre... Un joyau!
Les randonneurs s'informent de mes expériences et de mon moral par ce mauvais temps, ils en souffrent plus que moi!
Vais-je réussir à maîtriser la méchante côte sur cette route mouillée? Leurs regards me servent de doping et je monte!
Statue
Les Cinq Croix
Au croisement avec la D11 le Calvaire Les Cinq Croix.

Il s'agirait d'un hommage aux cinq Bretons de Ploubezre qui combattirent contre les Anglais...
La vérité est moins martiale: elles furent rassemblés en cet endroit par un prêtre au début du XXième siècle pour les sauver de l'abandon.

Tourner à gauche dans la D11, puis peu après à droite par Kerlouzouen et Kervren puis à droite dans la D30 vers Ploumilliau.

A l'église attend une vieille connaissance:

L'
Ankou (la mort). Ces représentations en bois sont devenues rares en Bretagne.

Autrefois, on les plaçait par paire autour du cercueil lors des enterrements, jusqu'à ce qu'un enfant de choeur s'évanouisse...
Ankou

Anatole Le Braz raconte l'histoire de cette statue dans son livre La Légende de la Mort.

En cette veille de Noël, l'artisan Fanch ar Floch laissa partir femme et enfants à l'église car il devait impérativement terminer des roues de charrette. Sa femme lui fit promettre d'arrêter son travail avant que la cloche de l'élévation ne sonne... Mais il travaillait encore... Et brusquement surgit un homme coiffé d'un grand feutre qui lui demanda de fixer un clou sur sa faux...

dont la lame était montée à l'envers!!!

L'homme n'était autre que l'Ankou!
Et son dernier client... Il lui conseilla de se coucher et de faire venir le prêtre... Fanch décéda aux premières lueurs de l'aurore...

Brrrrrr!
Prenons la fuite en longeant une chapelle pour croiser la D786 et continuer dans la D88. Il est possible de continuer jusqu'au Pont Roux et de monter au Yaudet par la petite route. Mais ce n'est pas recommandé avec le chargement et sur route mouillée, descente et montée ne manquent pas de mordant! Il vaut mieux dévier sur la droite vers Ploulec'h et prendre à gauche vers Le Yaudet.

Vélo et estuaire du Léguer
Le Yaudet a été habité dès les premiers âges: Celtes, Gaulois, Romains, tous savaient reconnaître les avantages stratégiques, en haut de la falaise, dominant l'estuaire du Léguer.

Et quel magnifique paysage!

Les Romains lui avaient donné le nom de Vetus Civitas, la "vieille cité", en breton Koz Yeodet -Koz = vieux, Yeodet... Vous ne trouverez pas le mot dans le dictionnaire sous cette forme, en breton, la première lettre d'un mot peut changer en fonction de la dernière lettre du mot précédent. Donc vous cherchez Keoded et vous trouverez. Très simple... Mais n'oubliez pas que le "k" vient aussitôt après le "b". Parce qu'il remplace le "c"? Non, le "c" existe ou plutôt "ch" que vous trouverez directement après "h". Et pour que vous ne risquiez pas de vous ennuyer, Il y a aussi un "c'h" comme lettre à part entière...

Il n'y a pas que le paysage qui nous retient au Yaudet, la petit chapelle entre les vieilles maisons de granit vaut la visite. Tout particulièrement, la Vierge gésine avec l'Enfant-Jésus dans un lit de dentelles, à côté Dieu le Père, l'Esprit-Saint vole au-dessus du lit.

Dans des temps reculés c'était la déesse Cybèle que l'on vénérait à cet endroit, cette représentation de la Vierge à l'Enfant devait prendre sa place dans ces crânes païens.
Vierge gésine

Le temps s'est calmé, j'apprécie la promenade du soir, dommage seulement de ne pas voir le soleil se coucher sur l'estuaire du Léguer.

 

 

Version : 24.02.2007 - Contents : Marzina Bernez

Codewriter: Visual Basic Application - Programmed by : Marzina Bernez
Webdesign & Copyright : Marzina Bernez

URL http://marzina.free.fr/dept22/l/l220133.html