Montauban * Evran * Montauban

Index
Ille-et-Vilaine
Index Géo

Carte: IGN Verte 16, Rennes-Granville

Distance : 71 Km
Roulé en : Avril 2001
Caractéristiques : Difficulté moyenne. Quelques côtes mais également longues périodes "plates".
Hôtel : La Hucherais, type "Routiers"
Résumé : Forêt de Montauban, alignements peu connus, roche en quartz à Guenroc, charme de la vallée de la Rance, chapelle vénérable à Tréfumel, château du Hac, Cité du Livre à Bécherel, un vrai plaisir!

 

Description :

Montauban acquit en 1157 son indépendance de Montfort. Olivier, fils de Gaël de Montfort, en était le seigneur.

D16, passer sur la N12. Le Château de Montauban est propriété privée et ne se voit malheureusement pas de la route. Mais le trajet à travers la "Forêt Domaniale de Montauban", dans la fraicheur matinale, est particulièrement plaisant. Peu avant Médréac, la D61 passe sous la voie ferrée et un panneau "vélo-train" attire le regard. A Médréac, tourner à droite dans la D220 après l'église et ensuite immédiatement à gauche.

Alignements de Lampouy
Après 2 km, isolé dans son champ, le premier menhir, 600m après monter par la petite route sur la gauche.

Plusieurs alignements à gauche de la route. Certes, beaucoup moins nombreux qu'à
Carnac ou Lagatjar (Finistère), mais dressés sur la colline, loin des flots de touristes, leur magie ne reste pas sans effet.
De l'autre côté de la route le menhir "Pierre Longue", Bonnet blanc et blanc bonnet, puisque le mot breton "menhir" signifie justement "pierre longue"! Le panneau explicateur, juste à côté, est particulièrement intéressant: Ces alignements se trouvent sur une ligne droite entre Carnac et les alignements, aujourd'hui détruits, de la Baie du Mont St Michel!
Menhir de Pierre Longue

Je suis revenue sur la route pour tourner sur la gauche vers Guitté. Le trajet domine la vallée de la Rance, une route venant de la gauche semble indiquer qu'il aurait été possible de continuer aux alignements, pour descendre sur la droite à cet endroit.
A droite en rentrant dans Guitté, avant de traverser la Rance, coup d'oeil sur la gauche vers le Château de Beaumont.

Croix
des
En haut de la colline, une croix étrange sur la droite de la route: la "Croix des Défas", une déformation du mot "défunt". Cela pourrait également venir du mot breton feints (soit Korrigans).

Cette croix ne marque pas seulement la limite des évêchés de Dol et St Malo, mais également une fosse commune pour les victimes de l'épidémie de peste en 1638-1639. Plusieurs toponymes des environs font allusion à ce drame: Bois des Défas, Les Fosses.

L'on raconte qu'à minuit des moines rouges apparaissent près de cette croix, tout comme dans la forêt du même nom. Il s'agit de moines de l'Ordre de St Jean-de-Jérusalem, en robes blanches avec une croix pattée sur l'épaule gauche. Brrrrr...

Nous voici arrivés à Guenroc, en breton gwen-roc'h, le blanc rocher. Gwen peut également être interprété comme "sacré, lumineux". Déjà lieu de culte pour les Celtes, Bélénos y était vénéré dans la forêt.

Gargouille sur console à mascarons
L'église fut bâtie au pied de ce rocher et terminée en 1465.
Très intéressante la gargouille: appliquée au mur sur une console horizontale et ornée de Mascarons (têtes). Il s'agit d'un rite pa´en, afin de se protéger du mauvais oeil.
Dans l'église, une statue de St Michel terrassant le diable. Cette fois, ce n'est pas lui qui a la "vedette", mais le diable, dont on menace les enfants désobéissants de tous les environs!

Petite grimpette sur le rocher d'où l'on peut apercevoir 16 clochers des alentours.
Bénitier
St
Michel et le Diable de Guenroc
Rocher
de Quartz

A droite de l'église vers la D39, à droite vers la Vallée de la Rance. Nous sommes maintenant au-delà du Barrage de Rophémel, commandé à distance de l'usine marémotrice à l'embouchure de la Rance. Il est possible de remonter la Rance sur la rive droite jusqu'au barrage, mais il est interdit d'y monter, inutile d'envisager de l'utiliser pour traverser la rivière.

Nous arrivons à Tréfumel dans la région des Faluns.
Au Tertiaire, la Bretagne était encore une île, le climat était chaud et la mer peu profonde. Il s'ensuivit un dépot de calcaire coquillier (Coquilles St Jacques, ammonites, oursins... sans oublier les dents de requin
!), en agglomérat friable (sablon) ou compact(jauge) . A partir de la jauge, on extrayait le Lait de Chaux, de grande importance pour le bâtiment tout comme l'agriculture. Il est possible d'en vérifier la solidité au Temple de Mars près de Corseul.
Dure, mais facile à travailler, la jauge était également un matériau de construction très apprécié, comme on peut le remarquer à Tréfumel.
Auberge
des Faluns

Je n'ai pas trouvé toutes ces informations dans mes guides habituels, mais dans une brochure rédigée par M. Francis Reynès, Maire de Tréfumel.
Comment l'ai-je obtenue? Patience, vous allez le savoir!

Eglise
Ste Agnès
L'église Ste Agnès, se dresse sur le bord de la route et tient bien le coup de ses quelque mille ans. Elle est fermée, comme malheureusement trop souvent le cas, mais le jardinier est juste à côté et m'accompagne à l'intérieur. Maître-autel et rétables, statue de Ste Agnès, dalle armoriée, porte des Moines et tribune des chantres, bannières brodées et cette atmosphère mystérieuse, loin d'un monde sous pressionů
Maître-Autel
L'if, déjà vénéré par les celtes, compte plusieurs centaines d'années. Et, alors que je le photographie, une passante me demande si j'ai déjà vu l'intérieur de l'église. Nous discutons joyeusement de l'église et des environs, j'apprends que les ifs ne se trouvent pas seulement en tant que réminiscence des celtes aussi souvent autour des églises, mais parce qu'ils pompent avec volupté les... euh... sucs des tombes autour de l'église! Bon appétit, Monsieur l'If!
If
Mon interlocutrice est Mme Francis Reynès, l'épouse du maire, passionnée de son pays (je la comprends). Je lui parle de mes randonnées cyclotourisme et de mon site internet, elle me fait venir chez elle pour m'offrir la brochure sur les faluns tout comme le très beau livre: "Le Patrimoine des Communes du Pays Sud de Dinan" Je dispose maintenant d'une foule d'informations pour ce voyage... et les suivants!

La maison est parfaitement en accord avec le cadre: façade en jauge et granit, motif celtique sur la porte: à gauche une étoile, à droite le soleil, de la nuit au jour.
Porte
avec motifs celtiques
Château
de Hac
La D39 traverse au Pas de Hac la petite rivière du mëme nom. Le mot "Gare" attire mon attention, je tente le coup sur l'ancien tracé de la voie ferrée, le long de la rivière.
Magnifique à vélo, j'aimerais savoir si cela continue jusqu'à Médréac (vélo-train???). Quoi qu'il en soit, l'on parvient ainsi sans problèmes au Château du Hac. Une petite route mène directement au château, mais elle est défendue par le panneau "Propriété privée". Je pense que ce sont surtout les automobilistes qui sont visés mais préfère passer par Le Quiou et tourner à droite pour retourner vers le château. Une vieille croix peu avant celui-ci dédommage largement du détour. Le château n'est ouvert qu'à certaines heures, mais un employé travaille dans la cour et me laisse photographier. La tour sud-ouest repose sur une "pointe retournée", aussi élégante qu'osée!

Revenir vers Le Quiou et à droite dans la D26, après 2 km à gauche vers St André des Eaux.

Dans le village à la hauteur de l'église (récente), prendre le petit chemin sur la droite. Très faisable en VTC et à petite vitesse. Et c'est ainsi que l'on parvient à l'ancienne chapelle.

Construite au XIième siècle sur le même modèle que Tréfumel et Le Quiou (aujourd'hui détruite). Style roman, fresques, arc triomphal intérieur et maintenant abandonnée et presque en ruines.

Cet endroit était régulièrement inondé par les eaux de la Rance, le Curé devait souvent venir à dos de cheval... ou d'homme et il était souvent possible de "pêcher" l'anguille dans le bénitierů

Et quand le temps était vraiment trop sec, l'on plongeait un reliquaire en argent avec des fragments d'os de St Magre et St Gonnery dans l'étang tout proche.
Succès garanti: En 1921, il s'ensuivit une pluie tellement abondante, qu'il a fallu faire repêcher le reliquaire par les pompiers...

Abandonnée, en ruine et pourtant si romantique sur les rives de la Rance. Un magnifique coin pique-nique! Et dire que mes pellicules sont finies! A en pleurer!

Rester sur la rive jusqu'à l'aire de Bétineuc et à droite dans la D39 vers Evran.

Je trouve enfin des pellicules mais ne pense pas à regarder dans l'église, Satan y soutient la chaire tout comme à Campénéac et Pleudihen-sur-Rance.

D78 à l'église, à droite après 3 km vers St Judoce, ainsi nommé d'après le Prince breton Judikaël (593-669), qui refusa la couronne de Bretagne et se fit moine. Sa "spécialité": En Bretagne, protection contre la tempête et l'orage, en Picardie contre la stérilité.

D2a, traverser la D13 et continuer sur la D70 par St Thual. A Longaulnay, d'abord à gauche, puis à droite, pour prendre la D20 sur la droite. La D68 et sa circulation, nous l'ignorons!

Il pleut depuis St Judoce, aucune raison de négliger Béchérel.

Maison du Gouverneur
Le Château construit en 1124 par Alain de Dinan fut, de tout temps, très convoité. Les Anglais l'occupant, Geoffroy, fils de Henri II Plantagenêt, mais époux de la Duchesse bretonne Constance, y boute le feu. Par la suite, les batailles de la guerre de succession de Bretagne... Il n'en reste plus grand'chose mais cela offre une très jolie promenade au-dessus de la ville et de la vallée.
Librairie
Vieilles maisons, un bénitier intéressant, et partout des librairies, la spécialité de la ville.

Couleurs et fantaisie rivalisent dans ces magasins. Dans l'un deux, je prends place devant un pain d'épices maison et un quart de cidre, dans la pièce, vieux livres, petits détails, tableaux... Une chaude atmosphère. La propriétaire me laisse savourer et remonte préparer les poireaux du dîner... Je ne semble pas éveiller la méfiance!

Quitter Béchérel par la D20, elle mène au Château de Caradeuc. Construit en 1723 par Louis-René de la Chalotais, Procurateur du Parlement Breton qui s'opposait souvent au Duc d'Aiguillon, car il ne cessa de défendre les droits de la Bretagne contre le pouvoir central.
Le parc érigé au XVIIIième serait, malgré la désastreuse tempête de 1987, de toute beauté. Malheureusement fermé, bien qu'officiellement ouvert l'après-midi.

Continuer, à gauche dans la D70 et de nouveau à gauche vers Miniac-sous-Béchérel. Imposant clocher avec une petite tour latérale ronde.

A droite de l'église par la D68 et tourner à droite avant la rivière direction Irodouër. A gauche dans la D72, aussitôt à droite dans la D221. Avant La Saudraie à gauche dans la D62 vers La Chapelle du Lou. Ce nom n'a rien à voir avec la bête mais vient du breton Louc'h "Lac creusé de main d'homme". Il s'agissait d'une carrière de faluns.
Sur le lac proprement dit, Le Lou-du-Lac, petit château, chapelle avec cimetière sur la rive.

A droite dans la D28. Il ne pleut plus, et j'aimerais faire un détour dans la Forêt de Montauban, mais ne trouve pas de chemin approprié. Prendre la branche gauche, passer au-dessus de la N12 et nous sommes arrivés à La Hucherais.

Celui qui veut retourner sur Montauban tourne à droite.

J'ai demandé au patron des renseignements sur le vélo-train à Médréac. Il m'a aussitôt apporté un dépliant sur le sujet: Il ne s'agit malheureusement pas d'un tracé ferroviaire pour vélos mais d'une construction très spéciale: un wagon sur rail... propulsé par deux vélos montés côte-à-côte!

 

 

Version : 24.02.2007 - Contents : Marzina Bernez

Codewriter: Visual Basic Application - Programmed by : Marzina Bernez
Webdesign & Copyright : Marzina Bernez

URL http://marzina.free.fr/dept35/l/l350103.html